Mireille Turmine CV

Mireille TURMINE

Maitre de Conférences HC, HDR

ResearchID: D-4552-2017

 

LISE UMR 8235,

CNRS-Sorbonne Universités,

Tour 13-14, 4, place Jussieu, 75252 Paris Cedex 05
Bureau 301 (3ème étage)
Téléphone : +33 1 44 27 72 16

Email : mireille.turmine@upmc.fr

 

Domaines de Recherche

Ces dernières années, nos travaux s’articulent essentiellement autour de trois thèmes de recherche.


-  Description des milieux complexes : approche non extensive de la thermodynamique

Le développement actuel des nanosystèmes, des milieux interpénétrés, des supports de dimensions fractales soulève le problème de l'applicabilité des règles de la thermodynamique de Gibbs pour la description du comportement de ces systèmes où les variables de dimension (volume, aire, longueur) sont difficiles à définir. Nous proposons d’améliorer l’outil thermodynamique afin de décrire les variations d’angles de contact avec le volume, les variations de température de fusion ou de solubilité des nanoparticules ou encore les variations des potentiels redox et les déplacements des pics voltammétriques lorsqu’il s’agit de nanoparticules métalliques. Cette approche vise essentiellement à développer un outil permettant de lier la réactivité d’un système à sa taille et à sa forme.

Nous sommes membres du GDR 3541 "Thermodynamique moléculaire et procédés (http://gdr-thermodynamique.cnrs.fr/).

 

- Thermodynamique et réactivité dans les liquides ioniques

Les liquides ioniques (LI) sont sels fondus à température ambiante, dits "solvants verts" essentiellement parce que leur tension de vapeur est très basse. Ces solvants saturés en interactions coulombiennes sont d'excellents supports pour la modélisation des phénomènes d'association d'amphiphiles ioniques, mais également d’excellents candidats pour des applications en électrochimie (électrosynthèse, électrodépôt, stockage et conversion de l’énergie). Au laboratoire nous synthétisons les LI pour en étudier les propriétés physicochimiques et sélectionner les meilleurs candidats d’une part, pour les électrodépôts de polymères conducteurs, de films métalliques ou de leur oxyde et d’autre part comme électrolyte de batterie.

Nous sommes membres du GDR 3585 "Liquides ioniques et Polymères" (http://www.gdr-lips.fr/index.php/contexte/organisation).

 

- Les capteurs potentiométriques

Nos études thermodynamiques ont nécessité le développement d’outils permettant de suivre l’activité de certaines espèces en solutions aqueuses ou non. Ainsi, nous avons conçu un grand nombre d’électrodes sélectives aux tensioactifs ioniques avec une très bonne sensibilité et une limite de détection de l’ordre de 10-6 mol L-1. Ces électrodes fonctionnent dans l’eau mais aussi dans les milieux salins concentrés, les liquides ioniques, les milieux hydro-alcooliques ou les mélanges eau-DMSO par exemple. Nous avons élaboré également des électrodes sélectives aux ions minéraux (Na+, K+, Ca2+, BF4-, …) selon nos études. Nous modifions également les électrodes à base de pâte de carbone par des nanomatériaux de carbone, polymères conducteurs électroniques et liquides ioniques afin d’améliorer la détection de traces de métaux lourds (plomb, cadmium, mercure,…).

Nous avons couplé les mesures électrochimiques et la mouillabilité afin de caractériser les propriétés de polymères conducteurs sous polarisation ou encore pour caractériser les phénomènes localisés à partir de l’angle de contact l’interface métal/solution.

 

Outils et méthodes d’investigation

-  Détermination de propriétés physicochimiques (viscosité, masse volumique, tension superficielle, angle de contact)

- Techniques électrochimiques : voltammétrie cyclique, spectroscopie d’impédance

 

Bibliographie : cliquez ici